Que recherchez-vous ?
» » Inspection Périodique Equipement Sous Pression
Inspection Périodique Equipement Sous Pression
Zoom

Inspection Périodique Equipement Sous Pression

Référence
Note moyenne : 0 avis
27.70 €

Inspection périodique votre équipement sous pression

Quantité 
+
-
Produit en stock

Services supplémentaires *

Option de dépose *

Ajouter aux demandes de devis
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Partager :

Description
Notes et avis

Procédure d'envoi, pour SAV par voie postale :

  • Finaliser votre paiement en ligne pour la prestation avec envoi.
  • Insérer le e-billet reçu sur votre boite mail à l'issue de la validation de votre paiement, dans le colis d'envoi des équipements.
  • L'envoi Aller est à votre charge

 

INSPECTION PERIODIQUE, REQUALIFICATION

 

Fort d'une expérience complète dans le domaine des Équipements Sous Pression (E.S.P.), ARIMAIR réalise le contrôle réglementaire (inspection et requalification périodique) et les interventions techniques spécifiques sur vos équipements :
 

  • bouteille d'ARI : composite, acier/alumunium, frettée kevlar
  • bouteille de plongée : AIR, NITROX, TRIMIX, OXYGENE
  • bouteille de paintball
  • corps de filtre, équipements spécifiques
  • bouteille tampon : tout volume
  • réservoirs :  HP, MP, BP

Nos prestations s'adaptent aux exigences des différentes réglementations en vigueur pour vos équipements :

Arrêté 15 mars 2000 — PI - transportable — Maritime — Aéronautique — Code de l'Envirnt L.557-1 — Loi n°2013-619 07-2013

 

 

NOS COMPETENCES

Conformément à sa politique, ARIMAIR développe les compétences de ses collaborateurs afin de prodiguer un conseil adapté au besoin de chaque Client. Ainsi nous disposons entre autres de :
 

•  Techniciens formés et habilités par les fabricants :  plongée, ARI, gonflage 

•  Expert en Équipement Sous Pression reconnu par des organismes habilités 

 

 

 

 

SABLAGE INTERIEUR

 

Lors de son utilisation, la bouteille de plongée est soumise à de nombreuses aggressions extérieures : corrosion, contraintes mécaniques, contraintes thermiques, stockage prolongé, ...

 

Grâce à nos traitements mécaniques, nous réduisons l'impact des éventuelles dégradations et préservons la durée de vie de la bouteille et facilitons le passage aux épreuves.

 

Cette prestation est incluse  gratuitement  dans toutes nos prestations de requalification périodique.

 

 

 

 

SECHAGE DES BOUTEILLES

 

L'humidité est la principale cause de corrosion des bouteilles métalliques : condensation liée au gonflage, humidité du robinet, mauvaise qualité de l'air du compresseur,...

 

Un séchage intérieur, régulier des bouteilles est indispensable pour supprimer toutes sources de corrosion.

 

Nous réalisons des séchages à l'air sec et chaud pendant 4 heures pour supprimer toute trace d'humidité. Cette prestation est incluse  gratuitement  dans toutes nos prestations de requalification périodique.

 

 

 

 

L'inspection périodique a lieu aussi souvent que nécessaire. Les périodes maximales sont comptées selon le cas à partir de la date de la mise en service ou, de la précédente inspection périodique ou requalification périodique.

 

Elles sont fixées ci-après, sans préjudice de dispositions plus exigeantes fixées par d'autres règlements, en particulier ceux relatifs au plan de modernisation des installations industrielles.


La période maximale est fixée au maximum à :

 

  • 1 an pour les bouteilles pour appareils respiratoires utilisées pour la plongée subaquatique ainsi que les récipients mobiles en matériaux autres que métalliques, sauf ceux ayant fait l'objet d'un essai de vieillissement selon un cahier des charges approuvé par le ministre chargé de la sécurité industrielle figurant en annexe 1, auquel cas l'intervalle entre deux inspections périodiques est porté au plus à 4 ans ;
  • 2 ans pour les générateurs de vapeur, les appareils à couvercle amovible à fermeture rapide ;
  • Pour les autres équipements, hormis les tuyauteries, la période maximale entre les inspections périodiques est fixée au maximum à 4 ans. Toutefois, la première inspection périodique suivant la mise en service ou une modification notable d'un équipement est fixée au maximum à 3 ans, excepté pour les équipements qui ont fait l'objet d'un contrôle de mise en service conforme à l'article 11, que ce contrôle soit ou non obligatoire. Le délai maximal de 3 ans est porté à 40 mois pour les équipements dont la déclaration de mise en service a été réalisée avant l'entrée en vigueur du présent arrêté,
  • Si l'état d'un équipement le justifie, l'exploitant réduit les périodes maximales mentionnées ci-dessus.

Les récipients mobiles sont en outre vérifiés extérieurement avant chaque remplissage.


L'inspection périodique porte à la fois sur l'équipement, les accessoires sous pression qui lui sont raccordés, les accessoires de sécurité qui lui sont associés ainsi que les dispositifs de régulation ou de sécurité mentionnés aux II et III de l'article 3 de l'arreté du 27 novembre 2017.


L'inspection périodique comprend :

 

  • une vérification extérieure ;
  • une vérification intérieure dans le cas :
    • des générateurs de vapeur ;
    • des récipients sauf si la précédente vérification intérieure a eu lieu moins de deux ans auparavant et qu'il ne s'agit pas d'une inspection périodique associée à la requalification périodique. D'autres dispenses de vérification intérieure pour des équipements maintenus sous atmosphère de butane ou propane commercial ou d'autres gaz sont possibles dans le respect des dispositions de l'annexe 1 ou des décisions qui y sont référencées.


Toutefois, à l'exception des dispenses prévues par les cahiers techniques professionnels listés en annexe 2, la vérification intérieure est maintenue pour les récipients situés dans le périmètre des installations nucléaires de base :

 

  • considérés comme des éléments importants pour la protection des intérêts mentionnés à l'article L. 593-1 du code de l'environnement ;
  • pouvant, en cas de défaillance, agresser un élément important pour la protection des intérêts mentionnés à l'article L. 593-1 du code de l'environnement.
  • une vérification des accessoires de sécurité ;
  • des investigations complémentaires, autant que de besoin.
  • pour les appareils à couvercle amovible à fermeture rapide, l'inspection périodique inclut également la vérification :
  • de l'état et du fonctionnement des dispositifs de sécurité mentionnés au III de l'article 3 ;
  • de l'habilitation par l'exploitant du personnel qui y est affecté ;
  • pour les générateurs de vapeur exploités sans présence humaine permanente, l'inspection périodique inclut également la vérification :
  • de l'état et du fonctionnement des dispositifs de régulation mentionnés au II de l'article 3 ;
  • de l'organisation de la surveillance retenue et sa mise en œuvre ;
  • de l'habilitation par l'exploitant du personnel qui y est affecté.


Elle porte sur toutes les parties visibles après mise à nu et démontage de tous les éléments amovibles. Cependant, pour les équipements sous pression revêtus intérieurement et/ou extérieurement ou munis d'un garnissage intérieur, un guide approuvé par décision du ministre chargé de la sécurité industrielle publiée au Bulletin officiel du ministère chargé de la sécurité industrielle, précise les modalités de réalisation d'une inspection périodique.


L'inspection périodique est conduite en tenant compte :

 

  • de la nature des dégradations susceptibles d'avoir une incidence sur la sécurité de l'exploitation de l'équipement ;
  • si elle est exigible, des indications figurant dans la notice d'instructions prévue par les directives européennes applicables à la conception et la fabrication ;
  • du contenu du dossier d'exploitation prévu à l'article 6 de l'arreté du 27 novembre 2017.

 

L'inspection périodique est réalisée :

 

  • Pour les appareils à couvercle amovible à fermeture rapide, les générateurs de vapeur exploités sans présence humaine permanente, et pour les équipements revêtus intérieurement et/ou extérieurement non mis à nu, par un organisme habilité suivant les dispositions du I. de l'article 34 de l'arrété du 27 novembre 2017.
  • Pour les autres équipements, sous la responsabilité de l'exploitant, par une personne compétente désignée à cet effet. Cette personne peut être récusée par l'autorité administrative compétente si cette dernière estime qu'elle ne satisfait pas à cette condition.


Selon le cas, l'organisme habilité ou la personne compétente établit un compte rendu de l'inspection périodique, daté et signé par la personne ayant réalisé l'inspection périodique, mentionnant les résultats de tous les essais et contrôles qui ont été effectués.


Le compte rendu est transmis à l'exploitant. Lorsqu'il comporte une ou plusieurs observations, l'exploitant contresigne le compte rendu.

 

Lorsqu'une altération du niveau de sécurité est mise en évidence, la remise en service de l'équipement est subordonnée au résultat favorable d'un nouveau contrôle, dont la portée peut être limitée aux seules parties concernées par l'altération.


L'organisme habilité émet un nouveau compte rendu prenant en compte le résultat favorable du nouveau contrôle.
Lorsque l'altération est traitée au moyen d'une intervention, le contrôle après l'intervention a valeur d'inspection périodique.

Retour en haut
Description
Notes et avis

Avis des internautes sur Inspection Périodique Equipement Sous Pression (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article.
pixel_trans
pixel_trans
Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris